80% des entreprises françaises font appel à un comptable ou à un expert-comptable. Ces personnes ont pour rôle de gérer, quotidiennement, toute la partie financière des entreprises qui les emploient. Dans les plus petites entreprises (TPE ou PME de petite taille), il n’y souvent pas de service ressources humaines. Dans ce cas-là, le comptable a également une fonction sociale. On peut exercer le métier de comptable dans différents lieux : un cabinet d’expertise comptable où il s’occupera des finances d’entreprises extérieures ou alors, directement au sein d’une entreprise.

Quelles sont les missions d'un comptable ?

En grande partie, le métier de comptable consiste à compter, calculer et vérifier des milliers de données chiffrées. Son travail est de gérer et de vérifier toutes les dépenses et les recettes des entreprises. Bien souvent, on le consulte pour les achats importants et les investissements. C’est aussi lui qui s’occupe de payer les salaires, sa rigueur est donc indispensable. Comme dit précédemment, s’il travaille dans une petite entreprise, il a aussi un rôle social dans la gestion du personnel. Une partie de son travail consiste aussi en l’émission et l’analyse des documents de synthèse (bilan et compte de résultat) qui résument toute l’activité de l’entreprise sur un an.

Êtes-vous fait pour être comptable ?

La rigueur est une qualité essentielle, en effet, une simple erreur peut avoir de lourdes conséquences pour l’entreprise, au niveau économique, mais aussi au niveau légal. Le comptable doit aussi s’y connaître en droit, car il a un grand nombre de lois à respecter. Bien évidemment, il faut être à l’aise avec les chiffres et il faut savoir utiliser les logiciels professionnels. Il doit être diplomate et pédagogue pour pouvoir expliquer et conseiller les entreprises et les dirigeants.

Où exercer ce métier ?

Le comptable peut exercer son métier de différentes façons :

  • Il peut être comptable au sein d’une TPE ou d’une PME. Son métier sortira alors de la comptabilité pure. Bien sûr, il s’occupera de la trésorerie de l’entreprise, mais il gérera aussi le personnel en partenariat avec le patron.
  • Il peut aussi exercer au sein d’une entreprise plus grande (ETI : entre 250 et 5 000 salariés ou GE : plus de 5 000 employés). Il travaillera alors au sein du service comptabilité, où il aura un rôle défini, selon sa spécification. Il effectuera des tâches plus précises. Par exemple, il peut être affecté à la comptabilité des achats ou des ventes ou encore la comptabilité analytique.
  • Enfin, il peut exercer dans un cabinet d’expertise comptable. Il s’occupera alors de la comptabilité d’entreprises ou de personnes extérieures telles que des professions libérales, artisans ou commerçants. Son métier consistera alors à gérer la trésorerie de ses clients, éditer les documents de synthèses annuels et à s’assurer du bon déroulement des paiements de ses clients. Dans un cabinet, il travaillera pour un expert-comptable.

Le métier de comptable au sein d’une entreprise est en grande majorité un métier sédentaire. Il peut s’exercer dans les bureaux de l’entreprise et/ou en télétravail. Le comptable peut parfois se déplacer pour rencontrer des clients ou des fournisseurs, mais cela reste rare.

Dans le cas des comptables travaillant dans un cabinet, les déplacements sont beaucoup plus courants, car le travail inclue des entretiens avec ses clients.

Le salaire du comptable varie selon son ancienneté, son poste hiérarchique, selon l’entreprise où il travaille. La plupart du temps, son salaire est compris entre 1 500 et 3 000€.

Quelles sont les formations pour devenir comptable ?

Les métiers de la comptabilité sont accessibles via de nombreuses formations postbac. Il est conseillé d’avoir un baccalauréat ES ou STMG option finance.
Pour accéder au post de comptable, on peut se diriger vers une formation en deux ans, ou en trois ans. Après une formation en deux ans, selon le niveau, on peut intégrer le DCG en deuxième année grâce à une passerelle.

Les formations comptables bac+2:

  • BTS Comptabilité-gestion ou BTS comptabilité (formations proposées dans les lycées publics ou privés)

Les formations comptables bac+3:

Le DCG (diplôme de comptabilité et gestion) qui se prépare un établissement privé ou public.
Une autre option est possible pour obtenir un bac+3 en comptabilité : obtenir un bac+2 en gestion puis s’orienter vers une licence professionnelle en comptabilité.

Les formations comptables bac +5 :

Si l’on souhaite continuer ses études après un bac+3 en comptabilité, il est possible de poursuivre avec le Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG). Cette formation propose aux étudiants de développer des compétences en audit. Le DSCG s’effectue en formation initiale ou en alternance, au sein d’une université, ou d’un établissement privé.

Le métier d’expert-comptable : Bac+8

Le plus haut niveau d’études en comptabilité est le DEC (diplôme d’expert-comptable), qui confère le grade d’expert-comptable. Il consiste en une formation de trois ans, rémunérée, au sein d’un cabinet d’expertise-comptable. Durant ses trois années, il faut rédiger un mémoire. La formation se termine par des épreuves écrites notées et par la soutenance de mémoire. En 2020, on recense environ 16 000 experts-comptables, sur le territoire français. Le salaire varie de 2500 à plus de 8000€ par mois, selon l’ancienneté, la réputation…

Il est aussi possible de se former au métier de la comptabilité à distance (e-learning) ce qui est pratique pour les personnes ayant déjà un emploi, ou voulant avancer à leur rythme.